Shopping Cart
Your Cart is Empty
Quantity:
Subtotal
Taxes
Shipping
Total
There was an error with PayPalClick here to try again
CelebrateThank you for your business!You should be receiving an order confirmation from Paypal shortly.Exit Shopping Cart

MGE-OCC

BRAND NEW AND SECOND HAND LABEL PRINTING MACHINES

Blog

Blog

Elements d'analyse de couts :digital ou classique?

Posted on October 7, 2012 at 8:35 AM Comments comments (80)
Un article intéressant d'un magazine  espagnol professionnel  d'arts graphiques : traduction de l'originaL par Google.


Les trois éléments de base d'aide à la décision.

QUALITE  .......COUTS  .....DELAIS

à voir surtout les graphiques des prix de revient par quantités imprimés.

Cette étude confirme un fait socio-psychologique:
Les motivations d'opter pour la solution digitale ne sont pas d'ordre économique, car c'est souvent désastreux de ce point de vue, ce que les  "autopsies" de certaines affaires le démontrent , mais la volonté parfois inconsciente de se débarrasser d'une contrainte professionnelle qui se révèle elle aussi fausse.

L'article n'approfondit pas 2 points importants:
1/ Les choix de coût de matériel en traditionnel, offset ou typographie semi-rotative qui v: de 250.000 à plus de 1 million d'euros pour parfois un impact insignifiant sur les 3 éléments de calcul.
Presque tous les vendeurs de machine digitales font des tableaux comparatifs, EFI, Indigo , etc mais, sans doute par manque d'informations'  ils ne se comparent qu'aux  machines rotatives flexographiques, évidement pas conçues pour des petits tirages, ce qui est le cas d'autres machines semi-rotatives offfset sec ou humide telles que Codimag, Gallus,Sanjo, Fortuna 390, etc , ou typographiques comme encore Codimag, Lintec, Agena 280, Gallus etc qui elles ont pour vocation les tirages plus courts.
Il existe des petites machines digitales de table, pensées à partir d'imprimantes de bureau, en général du module OKI mais qui posent problème pour une approche proffessionelle avec  des travaux avec une densité d'encre supérieures à 50%

2nd point/
La  conséquence  à moyen terme de l'égalisation  des outils d'impression , donc  l'égalité des coûts de production entre les entreprises , malgré les différences de coûts fixes des fabricants d'étiquettes
.......est l'avènement  dans ce cas inéluctable, de la vente par internet, qui elle compense la hausse des coûts de fabrication due à l'impression numérique par l'économie réalisé sur les coûts de vente, mais elle cessera d'être une élément si la vente à distance se généralise, car être différent de vos concurrents consiste à ne pas faire la même chose au même prix, or la "chose" sera de la même qualité,et la différence de prix ne dépendra que de vos choix de structure  ou de marge ou de forme de vente.
Bon , pour ce qui me concerne je "fêterai "en janvier 2013  mes 40 ans de métier dans les arts graphiques, donc cela sera le problème de mes successeurs déjà désignés, tout le bonheur à eux et à vous qui lisez cette pensée écrite à haute voix.